contact

Nos plus beaux souvenirs à l'ère numérique

Plus Beaux souvenirs 2b

Les appareils photo numériques nous ont fait entrer de plein pied dans l’ère des images générées directement en pixels. L’évolution de la technologie a été phénoménale et s’est notamment caractérisée par les progrès de la définition numérique et de la capacité des cartes mémoire. De même, l’apparition d’appareils de plus en plus compacts et l’intégration de cette technologie dans les appareils photos nous a amené à prendre des photos de façon plus spontanée et à pouvoir capturer des instants pour lesquels nous n’aurions jamais emmené un matériel trop encombrant, dans la rue, ou à un spectacle. A partir de là, nos bons vieux albums se sont progressivement vus remplacés par des dossiers classés de façon plus ou moins heureuse sur le disque dur de notre ordinateur, ou parfois gravés sur des CD.

Les capacités de stockage sont telles que désormais nous sommes moins regardants sur la quantité de prises de vues qui se chiffre en centaines, contrairement aux limites imposées par de coûteuses pellicules de 36 poses. La possibilité de visionner les images au dos de l’appareil nous permet de vérifier notre prise de vue et d’ainsi éviter les mauvaises surprises, mais également de supprimer au fur et à mesure les photos que nous ne souhaitons pas garder. Notamment lorsque faute de place sur la carte on se retrouve à faire précipitamment le ménage … avant de se décider enfin à les transférer sur son ordinateur ! Cet enregistrement souvent tardif de nos images ne facilite pas leur organisation puisque plusieurs événements se retrouvent alors mélangés dans le même dossier, et se perdent dans les méandres des giga octets de notre disque dur Les solutions existent pourtant, nous y reviendrons dans un autre article et une meilleure gestion de ce patrimoine faciliterait grandement son exploitation puis sa transmission.

Entre temps, le développement d’Internet et des réseaux sociaux nous permet désormais de partager certaines images avec notre entourage et de garder un lien avec des membres de la famille de plus en plus souvent dispersés géographiquement. Alors qu’il y a 10 ans les photos étaient réservées au domaine privé, la sphère de diffusion s’élargit de plus en plus pour flirter avec le domaine public.

Cependant, alors que nos ordinateurs sont surchargés d’images et que des centaines de personnes ont accès aux moments importants de notre vie grâce à Internet, nous sommes de moins en moins entourés de photos dans notre intérieur, même si le cadre numérique est apparu pour tenter de combler ce manque. Il y a désormais une prise de conscience de la perte de ces supports physiques et nous rencontrons un besoin nouveau de re-matérialisation de ces précieux souvenirs, d’où le succès croissant des imprimantes personnelles et des livres albums proposés sur Internet. A la quantité la qualité est préférée : des images peut-être moins nombreuses, mais plus belles, plus nettes, mieux mises en valeur. Nous ne sommes plus tant attachés à la photo qu’à ce qu’elle représente, et qui peut donc prendre des formes variées, ce qui explique également le boom des objets personnalisés que l’on peut acquérir sur le web.

Ainsi, progressivement, nous passons du monde de la photographie à l’ère de l’image et cette révolution n’en est qu’à ses prémices.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir